Du social

Du social

Le ministère  planifie, programme et coordonne les actions du gouvernement en ce qui concerne l’organisation et l’encadrement des populations en vue de leur participation à l’autopromotion sociale. Il organise l’assistance de l’Etat aux personnes vulnérables ou démunies et coordonne, de concert avec les ministères et organismes concernés, les secours d’urgence en cas de catastrophes naturelles et/ou anthropiques.

Il conçoit, met en œuvre et fait le suivi des projets et programmes de communication, de promotion et de mobilisation sociale dans les domaines de la protection sociale et de la solidarité.

Il élabore les stratégies de lutte contre les formes de violences, abus et exploitation sexuels des enfants et les plans d’action de prévention contre ces phénomènes ; il coordonne les activités des organisations non gouvernementales, des associations et des partenaires en ce qui concerne la promotion et la protection de l’enfant et de ses droits.

Le ministère de l’action sociale et de la solidarité nationale organise la protection et la prise en charge des personnes âgées, des personnes handicapées et des personnes victimes des catastrophes naturelles et/ou anthropiques.

Il coordonne toutes les actions initiées en leur faveur. Il suit la mise en œuvre des résolutions ou recommandations des conférences internationales et veille à l’application des conventions et traités intéressant les personnes vulnérables.

La prise en compte des problèmes sociaux a été très tôt perçue comme une priorité de développement. Ainsi, dès 1962, il a été créé le département chargé des affaires sociales. Au fil du temps, les missions du département ont évolué compte tenu des besoins sociaux et des visions des gouvernements successifs. Le ministère est érigé en secrétariat d’Etat, tantôt associé au ministère chargé de la santé, tantôt au ministère chargé de la fonction publique.

Ainsi, le ministère a couvert des domaines assez variés notamment : le développement communautaire, la promotion de la femme, la protection de l’enfant, l’alphabétisation, la formation sociale, la protection des groupes spécifiques comme les personnes âgées, les personnes handicapées, les réfugiés, les victimes des catastrophes naturelles et/ou anthropiques et autres personnes vulnérables.

En 2007, le sous-secteur de l’alphabétisation a été rattaché au ministère des enseignements primaire et secondaire, et,  en  2010 un ministère spécifique a été dédié à la promotion de la femme.

Le 17 septembre 2013, par décret n°2013-060/PR, les trois grands domaines : action sociale, promotion de la femme et alphabétisation ont été regroupés en un département ministériel.

1. Réduire l’état de vulnérabilité des enfants ;

2. Réduire les vulnérabilités spécifiques des populations ainsi que des personnes fragiles, notamment les personnes âgées et les personnes handicapées ; 3. Promouvoir la solidarité nationale ;

4. Réduire la vulnérabilité des populations face aux catastrophes ;

5 Promouvoir la femme.

6. Renforcer les capacités du MASPFA.

1. Réduire l’état de vulnérabilité des enfants ;

2. Réduire les vulnérabilités spécifiques des populations ainsi que des personnes fragiles, notamment les personnes âgées et les personnes handicapées ; 3. Promouvoir la solidarité nationale ;

4. Réduire la vulnérabilité des populations face aux catastrophes ;

5 Promouvoir la femme.

6. Renforcer les capacités du MASPFA.