Aller au contenu principal

message de la journée internationale de la fille édition 2020

Publié le : 08 oct 2020
JIF-2020

Thème : « Ma voix, l’égalité pour notre avenir »

Mesdames, Messieurs,
Chers acteurs de tous bords,
Chères filles.
C’est avec un réel plaisir que je vous annonce que pour la 9ème fois consécutive, le Togo, à l’instar de tous les pays du monde, célèbre ce 11 octobre 2020, la Journée Internationale de la Fille. 
Instituée par l’Assemblée Générale des Nations Unies dans sa résolution 66/170 du 19 décembre 2011, cette journée dédiée à la fille, est une opportunité pour :
- mettre fin à la double discrimination dont elle est victime du fait de son jeune âge et de son sexe, 
-renouveler les plaidoyers en sa faveur, pour amener les gouvernants et les autres acteurs à développer des stratégies novatrices permettant à la fille de se réaliser pleinement au même titre que le garçon. 
Aujourd’hui, si l’opinion internationale reste unanime qu’après 25 ans de mise en œuvre de la Déclaration et du Programme d’action de Beijing, la vie des filles est meilleure qu'elle ne l'était en 1995, elle reconnait également que des défis persistent et nous interpellent en termes de bien-être et d’épanouissement des filles.
Selon la Directrice générale de l’UNESCO, Madame Audrey AZOULAY, 9 millions de filles contre 3 millions de garçons n’entreront jamais dans une salle de classe et, dans les pays les plus pauvres, seulement 13 % des filles qui parviennent à être scolarisées dans le secondaire achèvent leur cycle. De son côté, l’UNICEF indique qu’à partir de 2019, 12 millions de filles de moins de 18 ans seront mariées et 21 millions de filles âgées de 15 à 19 ans tomberont enceintes dans les régions en développement.
Par rapport à cette perspective assez préoccupante, la communauté internationale a placé la célébration de cette année sous le thème : « Ma voix, l’égalité pour notre avenir ».
A travers ce thème, l’Organisation des Nations Unies appelle les parties prenantes mondiales, régionales et nationales à élargir les opportunités pour les filles, afin qu’elles soient des actrices du changement et des concepteurs de solutions à leurs propres défis. Elle les invite à :
-investir dans le développement des compétences des adolescentes afin que les filles puissent être compétitives sur le marché actuel du travail, 
-mettre fin à la violence faite aux filles sous toutes ses formes  et
-améliorer leur santé. Car, l’accompagnement des filles dans leur formation et leur pleine aptitude à faire valoir leurs idées, sont incontestablement des leviers de développement et de paix.

Mesdames, messieurs ;
-    Sans conteste, le présent thème s’inscrit parfaitement dans la vision du Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE, vision traduite à travers le Plan national de développement (PND) notamment en son effet 5 de l’axe 3 où le Gouvernement entend « poursuivre la promotion de l'équité et de l'égalité de genre, l'autonomisation des femmes et leurs participations effectives à la prise de décision à tous les niveaux du processus de développement ». Il est également en lien avec les points 4, 5 et 8 des Objectifs de Développement Durable.
Cette année encore, la célébration de cette Journée au plan national met l’accent sur l’intensification des actions permettant de garantir aux filles, un environnement favorable au choix des filières porteuses et à la culture de l’excellence durant tout le processus de préparation professionnelle de leur avenir. Car, c’est seulement dans ces conditions qu’elles pourront bénéficier au même titre que les garçons, des opportunités qui s’offrent aujourd’hui aux jeunes pour s‘affirmer et apporter leur entière contribution au développement de notre pays. 
Dans cette dynamique, le Gouvernement a pris un certain nombre de mesures et mis en œuvre, avec ses partenaires, plusieurs programmes et projets dans le but d’offrir à la fille les mêmes chances que le garçon, de s’épanouir et de se former en faisant sienne la culture de l’excellence. 
Nous saisissons  cette opportunité pour rendre un hommage bien mérité au Chef de l’Etat, son excellence Monsieur Faure Essozimna Gnassingbé pour l’attention toute particulière qu’il ne cesse d’accorder à la situation des femmes et des jeunes filles dans notre pays. Nous saisissons également l’occasion de cette journée internationale de la jeune fille, pour renouveler la gratitude du Gouvernement aux partenaires techniques et  financiers et aux organisations de la société civile pour leur accompagnement aussi bien dans les actions de promotion de l’excellence et du leadership de la fille, que dans la lutte contre toutes les formes de violence dont elle est victime. J’encourage la chaîne des acteurs, à intensifier les actions qui permettront de faire de la fille togolaise, une véritable actrice, prête à participer activement à l’atteinte des objectifs du PND et partant, des ODD.
J’invite toutes les filles à oser embrasser les filières scientifiques, techniques et technologiques et à rechercher l’excellence dans toutes leurs entreprises ; qu’elles se battent pour s’insérer sur le marché du travail en perpétuelle mutation et mériter des postes de responsabilité.
Chères filles et jeunes sœurs ;
Ayez de l’ambition ! Ayez à l’esprit, l’intime conviction d’aller de l’’avant et de devenir des leaders ! Pour y arrivé, vous devez proscrire tout comportement susceptible de compromettre votre avenir, en devenant de véritables promotrices de changement social.
Mesdames et messieurs ;
La 9ème édition de la Journée internationale de la fille sera marquée par des causeries débats dans toutes les préfectures autour du thème de l’année et sur la problématique de la COVID-19 dans le but de renforcer la résilience de nos jeunes, durant cette crise sanitaire. 
L’apothéose aura lieu à Lomé par anticipation le 9 octobre 2020. A cette occasion, les cinquante (50) meilleures filles au BEPC de l’année scolaire 2019-2020, de l’inspection scolaire Golfe-Est seront récompensées pour leur travail par un prix d’excellence.   
Pour finir, je tiens à réitérer mon appel à tous, à nous engager davantage dans la réalisation du potentiel des filles, ce qui permet de défendre leurs droits aujourd'hui et d'assurer pour notre société, un avenir plus équitable, plus prospère et plus stable. J’invite particulièrement les parents et les éducateurs à prendre en compte l’éducation sexuelle des enfants, jeunes et adolescents dans ce monde de plus en plus précoce, afin de les prévenir de l’ignorance et leur donner les bonnes informations devant leur permettre de faire de bons choix pour leur avenir.
Prenons en compte les aspirations profondes de nos filles et misons sur elles en y investissant pleinement, pour un monde meilleur.
Vive la fille togolaise, femme et leader de demain !
Vive le Togo !
Je vous remercie.
 

Top